LAURIANNE PILLON

Ma Philosophie – l’Allégorie du Papillon


Pour illustrer ma façon de penser et de travailler dans la "Relation d’aide", je vous propose cette allégorie :

Un jour apparut un petit trou dans un cocon. Un homme, qui passait là par hasard, s'arrêta pour observer le papillon qui s'efforçait de sortir par ce petit trou

Après un long moment, c'était comme si le papillon avait abandonné, et le trou demeurait toujours aussi petit.

On aurait dit que le papillon avait fait tout ce qu'il pouvait, et qu'il n'était plus en mesure de faire autre chose.

Alors l'homme décida d'aider le papillon. Il prit un canif et ouvrit le cocon. Le papillon sortit aussitôt.

Mais son corps était maigre et engourdi. Ses ailes étaient peu développées et bougeaient à peine.

L'homme continua à observer, pendant que, d'un moment à l'autre, les ailes du papillon s'ouvriraient et seraient capables de supporter le corps du papillon pour qu'il prenne son envol.

Il n'en fut rien ! Le papillon passa le reste de son existence à se traîner par terre avec son maigre corps et ses ailes rabougries. Jamais il ne put voler.

Ce que l'homme, avec son geste de gentillesse et son intention d'aider, ne comprenait pas, c'est que le passage par le trou étroit du cocon était l'effort nécessaire pour que le papillon puisse transmettre le liquide de son corps à ses ailes de manière à pouvoir voler. C'était le moule à travers lequel la vie le faisait passer pour grandir et se développer.

C'est une loi universelle de la vie. Celle-ci ne se réalise qu'au prix du risque et de l'aventure : on ne peut pas devenir papillon et rester larve, il faut prendre le risque de sa propre métamorphose.

C’est suivant cette allégorie, que je me propose de vous accompagner, en respectant et en accueillant ce qui vous est difficile à vivre. 

papillon un papillon un papillon un